poub

texte ici

Manu Causse

Né en Aveyron en 1972, Manu Causse a suivi des études de littérature pour devenir professeur de français. Après quinze ans d’enseignement, il décide de se consacrer à la traduction et à l’écriture, qu’il explore sous toutes ses formes.

Auteur de romans jeunesse, dont certains bilingues, de nouvelles, de pièces de théâtre, de fictions radio, de romans adulte mais aussi de scénarios de BD ou de fictions numériques, son œuvre est aussi variée qu’inventive. Qu’il s’attache à l’amour dans tous ses états (Petit guide des transports à l’usage du trentenaire amoureux, éd. D’un Noir Si Bleu), au sentiment d’identité (Visitez le purgatoire – emplacements à louer, id.) ou aux secrets de famille (L’eau des rêves, Luce Wilquin), il nous donne à lire une prose hors des conventions littéraires ou syntaxiques, qui transporte le lecteur dans des décors émotionnels aussi familiers qu’inédits. A la fois jongleur, funambule et coureur de fond, Manu Causse manipule la création sous toutes ses formes et sans concession, démontrant par là qu’un véritable artiste est capable de tout – et surtout du meilleur.Ses derniers ouvrages publiés sont Le pire concert de l’histoire du rock (éd. Thierry Magnier, roman jeunesse) et Du temps de cerveau disponible (éd. In8, novella d’anticipation sociale coécrite avec E. Urien).

Entre deux traductions, il écrit actuellement un roman traitant de l’incommunicabilité entre père et fils, et dont il ne dira rien avant son achèvement, sinon qu’y apparaissent une 2CV (verte) et un chat (petit).

manucausse.blogspot.com

Laisser un commentaire