Trente années de peinture et de dessin. Des heures d’exaltation solitaire et puis plus rien, sans regret. Mon musée personnel dort au fond du grenier. Est-ce que je sais encore dessiner ? C’est que le dessin est une danse qui demande de l’entraînement…
Quinze ans d’écriture ensuite, de nombreux prix dans des concours de nouvelles pour la satisfaction de l’ego mais sans chercher à publier malgré une quinzaine de participations à des recueils collectifs. Quelques nouvelles mises en onde par la première de la RTBF, des dizaines d’autres et deux romans endormis dans mes tiroirs numériques. Un blog, où s’égrènent des textes courts que j’illustre moi même, histoire de ne pas perdre tout à fait la main. Et, dernièrement (une victoire sur ma tendance à la procrastination), un premier recueil : Ivresse de la chute publié par Zonaires éditions qui publiera aussi mon deuxième recueil à la fin de l’année 2019.

www.lavieaucontraire.wordpress.com