Mon roman pourpre aux pages parfumées est une nouvelle inédite, parue dans le New Yorker puis dans le magazine Lire en 2016. Elle met en scène l’histoire passionnante d’une arnaque littéraire et fait le récit mordant d’une amitié teintée de rivalité entre deux écrivains. Dans Le dernier jour de l’été, un jeune orphelin vit avec son frère et sa soeur dans la maison familiale, transformée en communauté. Là se lie d’amitié avec Jenny, une jeune femme obèse et riante venue s’installer dans le grenier. Bientôt, Jenny va se rendre indispensable à la vie de la maison. Réflexions d’un singe captif raconte, du point de vue d’un singe domestique, l’histoire d’une femme qui écrit inlassablement le même livre depuis des années. Trois nouvelles aigres-douces où le cocasse le dispute à la tragédie.

Ed Gallimard Folio- 10/01/2019