Une évocation infiniment poétique des vacances, à la mer, à la montagne, beaucoup à la mer, celle qui baigne les plages d´Italie. Si l´on est parfois en plein futur aseptisé, c’est pour mieux célébrer le soleil et les senteurs méditerranéennes. Une ode au temps joyeux qui passe sous le ciel mais que referme la mort.

Ed. Horsain – 28/01/2020