Treize nouvelles et autant d’univers, de suites, de fins ou de commencements imaginés par Pierre Pelot. C’est l’hiver, dans les Vosges comme ailleurs, et le noir s’installe et s’instille en chacun des personnages. Victimes comme bourreaux, ils entraînent le lecteur dans leurs vérités, leurs angoisses, leurs souffrances ou leur folie. Entre nouvelles intimistes et fragments bruts de la vie rurale, des personnages prennent vie et côtoient ceux que nous retrouvons avec délice. Dans ce recueil qui mêle inédits et textes publiés dans divers journaux (notamment Fluide Glacial), la plume de Pelot, toujours musicale, se fait plus acérée que jamais dans la concision. Il s’agit bien d’une plongée dans l’obscurité, une variation d’outrenoir. Autobiographie en creux, ce livre remonte des sous-sols de l’oeuvre de Pierre Pelot et puise aux racines de son imaginaire.

Ed. Heloise D’ormesson – 23/01/2020