Encline à l’humour et à l’étonnement, mais tout près de la douleur psychique, la narration de Claudia Ulloa atteint le miracle du naturel. Il faut la remercier pour la précision du langage et de la réflexion, sans détriment d’une extrême confiance dans la force narrative et sans éluder les risques de l’expérimentation. Le miracle des contes de Ulloa se produit dans le naturel d’une avancée sous sa propre impulsion vitale, sans crainte du désordre ou de l’irruption finale (Extrait de la préface)

Ed Atinoir – 28/03/2019