Ces nouvelles représentent des instants de vie divers. Partant d’un présent toujours renflé de passé, elles s’efforcent d’interroger une sorte de fêlure intime qui s’insinue entre humanité et inhumanité (forme de rejet de l’autre). Elles se servent autant que possible de la charge polysémique des termes pour enrichir, amplifier le sens du texte. L’accent placé sur l’enchaînement mélodique des mots contribue à l’effet recherché de supplément de sens.

Ed. Maïa – 06/11/2019