L’oeuvre de Sadegh Tchoubak n’avait jamais été traduite en français. Par leur concision, leur humanité, leur vivacité, les sept nouvelles qui composent le recueil Nuit d’insomnie illustrent toutes les facettes de son talent.

Dressant un tableau très sombre de l’Iran de son époque, il explore l’univers des démunis, des fumeurs d’opium et de haschich, des petits voyous ; crûment, il décrit l’indifférence et la brutalité auxquelles les faibles, les bancals, les solitaires n’ont plus même l’espoir d’échapper.

Romancier, nouvelliste et traducteur, Sadegh Tchoubak (1916-1998 ) fut une des figures marquantes de la vie littéraire iranienne des années 50 et 60. Ami intime de Sadegh Hedayat, il publia principalement deux romans et quatre recueils de nouvelles ; il cessa d’écrire après son exil à Londres, puis aux États-Unis, en 1975.

Editions Sillage – 18/11/2019