Miské – Krystel Abimeri

Mastic. Nm. Bas latin masticum, du grec mastikhê, gomme du lentisque. Résine naturelle aromatique prélevée sur le tronc d’un arbuste poussant dans les garrigues et les maquis des climats méditerranéens, le pistachier lentisque. Mais ce n’est que sur l’île de Chios que les branches du lentisque sécrètent la plus pure et savoureuse résine sous forme de petites perles translucides tombant goutte à goutte au sol ; ses larmes, comme les nôtres guérissent, titillent, soulagent, réjouissent. Vantée depuis l’Antiquité pour ses vertus gustatives et thérapeutiques, la première gomme à mâcher au monde est d’abord amère, puis se détend sous la dent, et libère un parfum surprenant aux notes boisées rappelant le pin et le cèdre. Un frisson qui remonte à l’enfance et vient chatouiller nos palais. Cette sève qui coule dans nos veines méditerranéennes on la doit aux desserts de nos grandsmères. Et à ces arbres, vieux témoins de l’humanité, qui ont pleuré. Chez nous au bled, on l’appelle Miské.

Ed. Noir Blanc Et Caetera – 01/11/2018

2018-11-04T07:05:12+00:00Categories: Actu de la nouvelle|Tags: |0 commentaire

Laisser un commentaire

poub

texte ici