Suzanne aux yeux noirs
(Éditions Delphine Montalant)

Suzanne aux yeux noirsManon Moreau a 32 ans, un bonnet jaune, et un chouette bébé qui a lui aussi un bonnet jaune. Elle habite Paris, mais rêve de vivre au bord d’une rivière, en haut d’une montagne, au bout d’un chemin.
Alors, en attendant, elle écrit des histoires de rivières, de montagnes et de chemins. Et par la grâce de l’éditrice Delphine Montalant, qui, elle, a un combi jaune, ses histoires deviennent des livres. C’est ainsi que « Le vestibule des causes perdues », premier roman, a paru en février 2011, suivi deux ans plus tard du recueil de nouvelles « Suzanne aux yeux noirs ». Voilà vous savez tout.