Lormain est un recueil de 18 nouvelles que Manuel Anceau préfère appeler « contes », l’imaginaire et le réel s’y trouvant en perpétuelle connivence. Commentant son précédant recueil, Alain Joubert a salué, Livaine, la « singularité et la puissance naturellement poétique de ses écrits [où] l’écriture » avance à coups de ruptures, de parenthèses, d’un jeu avec la ponctuation qui se fait rare de nos jours, et son mouvement fait penser à la lente apparition d’un cliché photographique dans son bain, l’image complète de ce que véhicule la phrase n’apparaissant qu’à son aboutissement, son sens profond révélant alors tout ce qui se tramait en l’affaire. »

Editions Ab Irato – 27/06/2019