Un soir de l’été dernier, il faisait chaud comme aujourd’hui, et j’étais heureuse. Les gens prétendent qu’on n’est jamais complètement heureux. Moi, je l’étais. Porte d’entrée magnifique dans l’oeuvre de Jean Rhys, ce recueil de nouvelles, restées longtemps inédites en français, nous entraîne dans la bohème de l’Europe d’avant guerre, Vienne la magnifique, Paris et ses cafés, puis plus loin encore, au-delà des océans, vers les souvenirs d’enfance ensoleillés des Caraïbes. Poète, lady, rêveur pathétique ou amoureuse éperdue, les personnages de Jean Rhys arpentent la vie avec pour seul bagage la nostalgie, le bonheur enfui, et toujours cet humour sombre, si bien dosé. Dans un style elliptique qui lui est propre, Jean Rhys va à l’essentiel. Ce qui intéresse la romancière, c’est la vérité, la vie ici, le coeur qui continue de battre, de se battre, comme elle : une femme en révolte permanente qui a fait de la poésie et de l’ironie ses armes les plus puissantes.

Ed. Denoel – 23/05/2019