Les braves gens ne courent pas les rues et autres nouvelles – Flannery O’Connor

«Je n’ai pas d’illusions. Je suis de ceux dont le regard perce les apparences et va jusqu’au néant.»
Plus qu’une simple photographie de la société du sud des États-Unis, l’œuvre de Flannery O’Connor (1925-1964) révèle à coups de caricatures cinglantes, de personnages aussi cocasses que détestables, de scènes tragiques, parfois glaçantes, souvent cruelles, toujours exquises, ce qu’il y a de pire dans le genre humain. Quand la bêtise crasse s’invite à la fête…

Ed. Gallimard – 15/02/2018

2018-02-01T07:31:02+00:00 Categories: Actu de la nouvelle|Tags: |0 commentaire

Laisser un commentaire

poub

texte ici