Les beaux jours de la rue de la Main-d’or – Gyula Krúdy

La rue de la Main D’or à Budapest est le lieu commun à ce recueil, dont les différentes nouvelles se répondent à travers les personnages et les lieux, évoque une sorte d’âge d’or un peu mythique de la vie budapestoise. Krúdy tourne résolument le dos à la réalité de l’époque – la première guerre mondiale qui fait rage – pour présenter une vision doucement nostalgique, consolatrice et presque parfois frivole de la vie. Au-delà de la foule d’anecdotes qui ponctuent ces récits, c’est l’atmosphère qui prime, imagination et souvenirs mêlés, qui célèbrent la fugacité de la beauté, des amours et des plaisirs. Traduction de Natalia Zaremba-Huzsvai et Charles Zaremba.

Ed. Cambourakis – 07/11/2018

2018-11-04T06:37:38+00:00Categories: Actu de la nouvelle|Tags: |0 commentaire

Laisser un commentaire

poub

texte ici