L’humour et l’ironie de Catulle Mendès apparaissent dans ces textes. Ses parodies de procès montrent tour à tour l’inexorable perversité des femmes ou à l’inverse la foi remarquable dans un amour réciproque et inconditionnel. Il pointe aussi du doigt les caprices des puissants en les poussant jusqu’à l’absurdité.

Editions Part Commune – 25/06/2019