poub

texte ici

Le jour est aussi une colère blanche de Eric Brucher

Il y a des tagueurs, des apprentis djihadistes, des skateurs, des slameurs (une slameuse), des clameurs (une clameuse), des potagistes, des prophètes (un prophète), des calligraphes, des taulards (un), des laveurs de vitres (un aussi). Tous à leur manière des révoltés, porteurs d’énergie pour vivre et sortir des enfermements. Un chant choral habité d’espoir parfois fugace ou vain, parfois grandiose et magnifique. Ou comme une sédition tonique et poétique : chercher l’invention d’une langue neuve, parole pour exister et dire ce que portent les coeurs. Des nouvelles urbaines, emplies de vitalité, de fureur et de lumière.

Ed Luce Wilquin (15/09/2017)

2017-09-13T07:44:34+00:00 Categories: Actu de la nouvelle|Tags: |0 commentaire

Laisser un commentaire