Une dizaine d’années après la publication de Madame Chrysanthème, Pierre Loti (1850-1923) retrouve le Japon (et Nagasaki) le temps de nous conter l’irrémédiable séparation d’un couple qui aura longtemps mendié ensemble. S’il est plus récent, le mariage du saxophoniste Quentin Rollet et du bruitiste Romain Vomir Perrot illustre sur un disque joint au livre le drame qui s’y joue. Est-ce l’après de l’époux qui reste que le duo suggère avec inquiétude douze minutes durant ? Ou sinon la bande-son qu’il signe d’un macabre retour à la terre ?

Ed. Lenka Lente – 11/07/2019