Deux personnes seules au monde – Young-Ha Kim

Trois variations sur le thème de la perte, du comique burlesque à la tragédie. Maïs et moi met en scène un auteur dépressif qui a perdu le goût d’écrire et le retrouve lorsqu’il entame une folle relation charnelle avec la femme de son éditeur. Dans Je cherche mon enfant, un couple dévasté par l’enlèvement de son enfant consacre son existence à le retrouver. Mais ils n’arrivent pas à renouer une relation avec lui et les retrouvailles s’avèrent plus insupportables que la disparition. Seuls deux raconte la relation exclusive entre un père et sa fille. Avec le temps, la fille ne supporte plus le poids que son père fait peser sur elle, mais alors qu’elle parvient enfin à prendre sa liberté, la nouvelle de son père mourant la ramène à son chevet, et ils sont de nouveau comme seuls au monde.

Ed. Picquier – 02/05/2019

2019-05-02T06:38:11+02:00Categories: Actu de la nouvelle|Tags: |0 commentaire

Laisser un commentaire

poub

texte ici