Un jour quelque chose dérape dans votre vie, change votre façon de voir et vous projette dans la rubrique des faits divers. Les dix nouvelles de Michèle Tajan réunies sous le titre Dérapages pourraient être des faits divers, d’été, d’hiver, d’ici ou d’ailleurs. Noires – ou presque – par le sujet, le ton et l’atmosphère, ces histoires sont surtout prétextes à une observation acerbe et amusée des comportements humains. 10 nouvelles à dévorer, une lecture jubilatoire.

Il suffit de peu de choses pour changer le cours d’une vie : les aléas de la météo, un accident ou un simple incident domestique, une rencontre ou la goutte d’eau qui fait déborder le vase ; juste un grain de sable qui modifie votre regard sur le monde et vous entraîne vers une fin tragique, sur les chemins du crime ou de la folie. Ce sont ces infimes dérapages, les fissures intimes qu’ils révèlent, que traque l’auteure, dont l’humour (noir, bien sûr) et le ton – souvent allègre et volontiers caustique – atténuent à
peine la noirceur de chacune de ces histoires.

Ed. Latitude Sud – 15/07/2019