Chroniques marseillaises – Marius Karmo

La rue Bouterie, le pont transbordeur, le café Riche, les anciennes boutiques sur la Canebière… Ces lieux qui n’ont pas survécu au temps qui passe sont les décors de ce Marseille d’autrefois, dans un monde où tout n’est que comédie et galéjades ! Il y est question de Marseillais et de Marseillaises, ces êtres à part, jamais tout à fait comme les autres ! Regardez-les cultiver fièrement leurs différences, afficher leur truculence, étaler leur mauvaise foi et cacher mal leur sensibilité… Tous vivent « dans un jardin d’Amour et utilisent les engueulades comme des désherbants naturels pour éviter que la tendresse ne fleurisse ! Une tendresse qu’ils préfèrent garder cachée en terre, en leur for intérieur… »

Ed. Gaussen – 04/04/2019

2019-04-04T08:53:50+02:00Categories: Actu de la nouvelle|Tags: |0 commentaire

Laisser un commentaire

poub

texte ici