Quelques personnages bien différents les uns des autes direz-vous peut-être en ouvrant ce recueil et pourtant ils sont peut-être tous si semblables qu’on pourrait les confondre. Non pas du fait de leurs caractéristiques physiques ni de leur façon de vivre, non ! Mais quand l’homme vit pour mourir, lorsqu’il avance en regardant au loin et qu’il ne voit plus ce qu’il désirait, il est pauvre et miséreux.

Ed. Le lys bleu – 18/01/2019